Tomos Patriarcal de 1999

Tomos du Patriarche Œcuménique Bartholomée I élevant l’Archevêché au rang d’Exarchat du Patriarcat Œcuménique (19.6.1999).

La Sainte et Grande Église du Christ, suivant en toutes choses les sacrés canons qui lui accordent la sollicitude sans relâche à l’égard du Plérôme porteur du nom du Christ qui se trouve en dehors du territoire local des autres Saintes Églises orthodoxes et l’ordination de ses évêques (canon 28 du 4e Concile œcuménique), a décidé, répondant à la demande pieuse des intéressés, d’organiser comme une Mère aimante les affaires de l’Archevêché des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale selon ce qui leur est utile pour le salut et de dispenser une façon de bonne organisation comme il convient à l’Eglise du Christ selon la recommandation du saint Apôtre « que tout se passe dignement et dans l’ordre » (1 Cor 14,40).

Recherchant les réglementations qui conviennent, unissant paternellement en une chose, ensemble et de façon à plaire à Dieu, la règle de l’acribie, celles de la philanthropie et de la compassion, de façon à ne pas transformer ni la douceur en permissivité, ni la sévérité en aigreur, selon le 3e canon du Concile œcuménique Quinisexte, nous nous sommes penchés avec sympathie sur les problèmes particuliers de cet Archevêché des paroisses orthodoxes en Europe occdientale de tradition russe, et avons jugé nécessaire la sollicitude pastorale particulière demandée à leur égard et la révision proposée de leurs statuts. Ayant considéré ces sujets de tout point de vue, nous avons établi par écrit les réglementations jugées préférables, afin que ne soit pas affaibli le zèle de l’acribie canonique, en raison de l’économie pastorale, de ces évêques qui œuvrent au service pastoral de ces communautés, ni ne soit bouleversé le lien de leur amour avec les pasteurs des métropoles et archevêchés du Très Saint Trône Œcuménique en Europe occidentale ; « afin que règne l’harmonie et que soit glorifié Dieu, par le Seigneur dans l’Esprit, le Père, le Fils et le Saint Esprit », selon le 34e canon des Saints Apôtres.

C’est ainsi que le Très Saint Trône Œcuménique patriarcal et apostolique, ayant reçu la demande et la proposition préalablement exposée de Son Eminence l’Archevêque Serge d’Eucarpie, qui est à la tête de l’Archevêché des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale et du Conseil archiépiscopal qui l’entoure, concernant la nécessité de modification des Statuts actuels de cet Archevêché, prenant soin selon son devoir et manifestant la sollicitude apostolique pour la stabilité, l’harmonie et la canonicité de la manière de diriger les affaires de cet Archevêché, a pris connaissance synodalement et a fait savoir ceci :

  1. Cet Archevêché des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale, dirigé par l’Archevêque d’Eucarpie Serge, constitué en Exarchat Patriarcal, en accord avec les décisions du Patriarcat Œcuménique du 13 février 1931, soumis directement au Patriarche Œcuménique et à son Saint et Sacré Synode, constitue un organisme ecclésial unifié, dépendant canoniquement et de manière immédiate du Trône Œcuménique.

  2. Cet Exarchat Patriarcal est soumis au Patriarcat Œcuménique et est administré selon ses propres statuts, approuvés par le Trône Œcuménique, et conservant l’ordo liturgique russe. Comme il se doit, dans l’élaboration des statuts en vigueur de l’Exarchat Patriarcal ont été prises en considération les législations des pays dans lesquels il existe des communautés de l’Exarchat.

  3. L’Exarchat Patriarcal est gouverné par un seul Evêque dirigeant, ayant le rang et le titre d’Archevêque-Exarque Patriarcal des paroisses orthodoxes russes en Europe occidentale et qui assure le lien canonique immédiat entre le Trône Œcuménique et les communautés composant cet Exarchat Patriarcal.
    L’Archevêque qui est à la tête de l’Exarchat Patriarcal possède la juridiction prévue par les divins et saints canons sur toutes les communautés de l’Exarchat et est habilité à donner des congés canoniques, à accueillir, à nommer et à autoriser à une diaconie ecclésiastique tout clerc ou laïc soumis à sa juridiction.

  4. Au sein de l’organisation de la vie ecclésiastique en Europe occidentale, l’Exarque Patriarcal-Archevêque se concerte avec le Métropolite de France qui siège en ce pays.
    La concertation entre l’Archevêque à la tête de et de chacun des Hiérarques du Trône Œcuménique se fait directement et selon les mêmes règles de communication entre eux, dans la recherche du respect de la compétence ecclésiastique et administrative de part et d’autre.

  5. Dans les célébrations liturgiques selon l’ordo en vigueur et selon l’usage :
    • L’Archevêque commémore le nom du Patriarche Œcuménique,
    • Les Evêques Auxiliaires commémorent le Patriarche Œcuménique et l’Archevêque,
    • Le clergé paroissial commémore, selon la tradition russe, le Patriarche Œcuménique et l’Archevêque et son Evêque Auxiliaire, dans la mesure où ce dernier préside à la célébration.

  6. L’élection de l’Archevêque-Exarque Patriarcal, ainsi que celle des évêques auxiliaires, se fait en conformité avec les Statuts que le Patriarche Œcuménique a approuvés et bénis, et selon l’ordre canonique d’après lequel ces élections se font par le Saint et Sacré Synode du Patriarcat Œcuménique quiprend en considération les propositions de l’Assemblée clérico-laïque de l’Exarchat.

  7. Le fonctionnement du Conseil Episcopal, de l’Assemblée Générale et du Conseil Archiépiscopal de l’Exarchat Patriarcal se fait sous la présidence de l’Archevêque-Exarque Patriarcal en accord avec les statuts en vigueur et approuvés par le Patriarcat Œcuménique.
    Les Assemblées Générales Extraordinaires de l’Exarchat Patriarcal peuvent être présidées par le Métropolite de France, à la suite d’une demande de l’Exarchat et par une délégation particulière du Patriarche Œcuménique.

  8. L’Institut de Théologie Orthodoxe Russe Saint-Serge constitue un élément inséparable de cet Exarchat Patriarcal et se trouve, par conséquent, sous la tutelle immédiate de l’Archevêque qui est à la tête de l’Exarchat.

Et, sur ce, canoniquement par le présent Tomos, comme en matière de recommandation paternelle, nous rappelons le « persistez et maintenez les traditions orthodoxes », comme des fondements de la vérité et du dogme ; de même ceci, qui vaut sur ce qui est ignoré ou mis en doute : « Demande à ton père et il t’annonce, à tes anciens et ils te diront » (Deut 32,7) et nous garantissons que la sureté même est de ne penser en rien plus que ce qu’il ne faut penser, de ne pas avoir de pensée excessive, que l’un ne veuille pas l’emporter sur l’autre, de ne pas fonder d’assurance sur la propre pensée, de rechercher plutôt en humilité quelle est la volonté bonne et parfaite du Seigneur.

Sur tout cela nous bénissons le nouvel Exarchat-Archevêché des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale et son très honoré Exarque, Son Eminence l’Archevêque d’Eucarpie Monseigneur Serge, ainsi que leurs Excellences les Evêques qui l’accompagnent, le saint clergé, les prêtres sanctifiés du Seigneur et le peuple élu de Dieu ; nous invoquons la bénédiction en abondance de notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ et nous souhaitons que l’Exarchat Patriarcal, d’une part, se maintienne et croisse pour la gloire de Dieu et le salut du monde ; et, d’autre part, à nos frères bénis, tant évêques que prêtres et moines comme au peuple fidèle porteurs du nom du Christ, nous souhaitons toute bénédiction du Seigneur, ainsi que la paix et la joie et, au plus haut point, la fructification de ses luttes pour le Christ et pour Sa foi orthodoxe.

En conséquence de quoi, en foi et garantie de cela, fut fait le présent Tomos patriarcal et synodal de codification, transcrit et signé en Ce saint codex de notre grande Église du Christ, adressé par ailleurs, en termes identiques et sans changement, et remis au dit pour y être déposé dans ses archives au titre de rappel à jamais.

L’an de grâce 1999, le 19 du mois de juin. Indiction 7.

† Bartholomée de Constantinople
[les membres du Saint-Synode]

Retour haut de page
SPIP